Quand je me suis mis à prier pour les malades, j’ai commencé à voir des guérisons, de plus en plus, mais le nombre de mes échecs a lui aussi augmenté. En effet, seul celui qui ne prie pour personne ne voit jamais d’échecs. Mon cœur oscillait donc entre la joie produite par les guérisons et la tristesse de voir d’autres personnes continuer de souffrir, voire même finir par mourir. J’ai décidé de prendre du recul et de ne pas mettre ma foi en jeu à chaque fois que je prie pour quelqu’un. Ma foi est en croissance, je suis en apprentissage, l’onction grandit dans ma vie et je refuse de l’étouffer à cause des prières non exaucées.

Faisons-le en gardant les regards sur Jésus, qui fait naître la foi et la mène à la perfection. Hébreux 12.2

La guérison reste un mystère que Dieu me révèle au fur et à mesure que je lui obéis.

J’aimerais donc vous donner l’illustration suivante qui vous aidera, je le pense, dans votre parcours de croissance dans la guerre contre la maladie.

Un chasseur conserve ses trophées, pas les cartouches vides inutiles. On retient le score d’un match sportif, pas les tirs manqués. On publie les percées ou découvertes scientifiques, pas les tentatives infructueuses. De la même façon, il est important que vous développiez une culture personnelle du trophée ou plus bibliquement, du témoignage.

Écrivez dans un journal chaque prière exaucée afin de vous en servir comme tremplin pour rebondir après une déception.

En vous remémorant ce que Dieu a fait, votre foi sera dynamisée et votre cœur criera : « Seigneur, fais-le encore ! »

Dieu veut vous conduire de gloire en gloire ; vous allez progresser au fur et à mesure de votre persévérance. Jésus a prié deux fois pour un aveugle avant qu’il ne soit guéri (Marc 8.22-25). Les disciples ont trouvé de la résistance en tentant de chasser un démon d’un enfant. Même Paul a dû laisser Trophime, son compagnon de voyage, à Milet parce qu’il était malade (2 Timothée 4.20). Pourtant, ils ont tous continué de guérir des malades par la suite.

Veillez donc à protéger votre cœur du découragement sans remettre en question les promesses de Dieu, puis continuez de prier pour ceux que vous rencontrerez en veillant à ne pas vous cantonner à prier uniquement pour la même personne.

Avec Dieu vous ferez des exploits ! Psaumes 60.12

David Théry

mattis efficitur. tristique mi, ultricies Donec mattis Aenean commodo venenatis, id,

Pin It on Pinterest

Share This