La foi qui guérit choisit de croire Dieu uniquement

20 février 2019

Commentaire(s)

Quand on veut guérir les malades, on peut s’appuyer sur 2 choses diamétralement opposées : nos pensées, ou les promesses de Dieu. Il est important de comprendre que la foi n’est efficace que si elle s’appuie sur la parole de Dieu. Ainsi, vous devez volontairement rejeter toutes les théologies, conclusions et idées reçues qui sont le fruit de vos expériences négatives. Par exemple, si vous ne voyez jamais de guérisons et que vous en avez conclu que Dieu ne guérit plus comme au temps de Jésus, c’est un mensonge. Afin de nourrir votre foi, vous devez saturer votre esprit des promesses de Dieu sur la guérison. Ainsi, vous pourrez identifier facilement les mensonges et les rejeter.

Voici quelques promesses de Dieu :

Dieu est celui qui guérit. Exode 15.26

La guérison coule du trône de Dieu. Apocalypse 22.1-2

Jésus a souffert pour que nous soyons guéris. Ésaïe 53. 4-5

Jésus est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Hébreux 13.8

La guérison est une grâce, donc pas besoin de la mériter. Éphésiens 2.8-9

Il vient et il a la guérison sous ses ailes. Malachie 3.20

Jésus donne le mandat à ses enfants de guérir les malades, il est avec vous quand vous osez prier par la foi pour un malade. Luc 10.9

Tous ceux qui touchaient Jésus étaient guéris. Marc 6.56

Tout argument qui s’oppose à ces promesses doit être rejeté car il supprimeral’efficacité de votre foi. La foi qui guérit les malades décide donc de croire Dieu, et non ce qu’elle voit. De croire Dieu, et non ses expériences. De croire Dieu, et non le diagnostic des médecins. La foi qui guérit n’a pas peur d’affronter l’impossible car tout est possible à celui qui croit. Marc 9.23

Je vous invite à prier : « Père, merci d’avoir donné Jésus pour que nous soyons sauvés et guéris. Je choisis de placer ma foi en toi et de rejeter toute pensée contraire à tes promesses. Jésus, augmente ma foi alors que je me nourris de ta parole. Amen. »

David Théry

Je vous recommande aussi :

Merci Seigneur pour les antibiotiques et le paracétamol !

Merci Seigneur pour les antibiotiques et le paracétamol !

J'ai mangé du paracétamol pendant  4  jours et je rends grâce à Dieu pour l'existence des antibiotiques qui ont permis de stopper l'infection qui me faisait souffrir. J'en profite pour vous remercier si vous priez pour moi à l'occasion ou quand le Saint-Esprit vous le...

0 Commentaire(s)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour recevoir les nouveaux messages

Je m’inscris à la lettre de nouvelles

Aenean consectetur id id eleifend ante. tempus

Pin It on Pinterest

Share This